Menu
A+ A A-

1ère rencontre du club de lecture de Louverné

Club de Lecture Louverné 700X464 v2

Echanges autour du 1er livre lu de la sélection 2016-2017 : "L'improbabilité de l'amour" d'hannah Rothschild

Beaucoup de choses ont été dites sur ce livre lors de notre première rencontre de l'année. Et pour cause, il fait 700 pages, il y avait donc matière à discussion. De plus, les avis étaient partagés, ce qui a rendu les échanges encore plus intéressants.

Les participants au club de lecture étaient tous d'accord pour dire que le livre était très bien documenté : le monde de l'art en particulier mais aussi l'histoire avec un grand H à travers la vie du tableau, "personnage" principal de l'histoire.

Un autre point qu'ils ont tous apprécié : le tableau qui s'exprime à la première personne. Ils ont adoré et trouvé cela très drôle. Cette astuce a apporté une certaine légèreté dans certains passages de l'histoire.

Tous étaient d'accord pour dire que le livre aurait pu se départir de quelques pages : difficile de se mettre dedans au début pour certains. Ils ont trouvé qu'il y avait trop de personnages, qu'il était parfois difficile de tous les suivre et qu'ils n'avaient pas tous un intérêt flagrant dans l'histoire. Autre point négatif pour certains pas gênant pour d'autres : l'opulence, à travers tous les repas somptueux et les dépenses outrancières de certains personnages pour qui le bonheur ne se résume qu'à la possession et à l'argent.

Certains ont rapproché ce livre d'un autre qu'ils ont lu lors d'une précédente édition du prix : celui de Karine Tuil "L'invention de nos vies" qui avait comme sujet l'usurpation d'identité, où l'on change son destin grâce au mensonge pour sauver sa peau.

Pour conclure cette réunion, une participante a lancé un slogan approprié "Si tous les tableaux pouvaient parler!"

Retour en haut