Menu
A+ A A-

Entretien avec Stanislas RIGOT

Stanislas-RIGOT

Interview de Stanislas RIGOT (librairie LAMARTINE), réalisée dans le cadre de notre partenariat avec le magazine LIRE.

Les Seniors sont-ils friands de lecture?

Quelque soit leur âge les Français aiment les livres. Contrairement aux idées reçues, les seniors ne lisent pas moins, eux aussi se passionnent pour la lecture.  C'est une tradition culturelle bien ancrée. Nous avons deux types de lecteurs, ceux qui savent ce qu'ils veulent et ceux qui aiment se faire conseiller. Dans notre métier de libraire, il y a une grande part de personnalisation. Depuis 3 ans, tous les 15 jours, nous organisons également des rencontres avec des auteurs. Un moment d'échanges que notre clientèle senior plébiscite!

Ont-ils un genre littéraire de prédilection?

Les femmes sont plus attirées par les romans tandis que le choix des hommes se porte plus volontiers vers les documentaires historiques. La seconde guerre mondiale reste un sujet inépuisable, c'est une période qui fascine et qui soulève de nombreuses interrogations. Les personnages illustres tels De Gaulle, Bonaparte ou Louis XIV, plaisent aussi mais de façon cyclique. S'il en est un qui tire son épingle du jeu, c'est Churchill! Il rencontre un succès fou. Quant aux romans policiers, ils mettent tout le monde d'accord, ce genre littéraire est incontournable. Même si les seniors semblent avoir des goûts assez affirmés, ils sont avides de découvertes.

Vous êtes partenaire du Prix Littéraire DOMITYS, pourquoi y participer?

Ce prix nous permet de d'échanger avec un public autre que celui de la librairie. Nous avons été de suite partie prenante pour nous lancer dans cette aventure littéraire et humaine. Depuis sa création il y a 4 ans, l'évènement a vraiment pris son envol. Nous avons la chance de toucher de plus en plus de lecteurs, les présidents d'honneur qui se succèdent sont tous des auteurs prestigieux et les retours sont très positifs. La remise des prix est un vrai bonheur.

Parfois nous sommes surpris du choix final, il est finalement difficile d'anticiper vers quel ouvrage le coeur des seniors va pencher.

Retour en haut