Menu
A+ A A-
Toute la lumière que nous ne pouvons voir d’Anthony Doerr

Toute la lumière que nous ne pouvons voir d’Anthony Doerr

Voir la vidéoVéritable phénomène d'édition aux États-Unis, salué par l'ensemble de la presse comme le meilleur roman de l'année, le livre d'Anthony Doerr possède la puissance et le souffle des chefs-d’œuvre. Magnifiquement écrit, captivant de bout en bout, il nous entraîne, du Paris de l'Occupation à l'effervescence de la Libération, dans le sillage de deux héros dont la guerre va bouleverser l'existence : Marie-Laure, une jeune aveugle, réfugiée avec son père à Saint-Malo, et Werner, un orphelin, véritable génie des transmissions électromagnétiques, dont les talents sont exploités par la Wehrmacht pour briser la Résistance.

En entrecroisant avec une maîtrise éblouissante le destin de ces deux personnages, ennemis malgré eux, dans le décor crépusculaire d'une ville pilonnée par les bombes, Anthony Doerr dessine une fresque d'une beauté envoûtante. Bien plus qu'un roman sur la guerre, Toute la lumière que nous ne pouvons voir est une réflexion profonde sur le destin et la condition humaine. La preuve que même les heures les plus sombres ne pourront jamais détruire la beauté du monde.



A propos d’Anthony Doerr

doerr lumiereAnthony Doerr, né le 27 octobre 1973 à Cleveland dans l'Ohio, est écrivain. Diplômé en histoire au Bowdoin College, il est titulaire d'un MFA (Master of Fine Arts, maîtrise en arts) à l'université d'État de Bowling Green (Ohio).

Couronné à plusieurs reprises par des prix importants, Anthony Doerr construit peu à peu une œuvre inclassable et étonnante.
Sélectionné par la revue Granta comme l'un des meilleurs jeunes auteurs écrivains américains.

Bibliographie :

À propos de Grace [« About Grace »] (trad. Judith Roze), Paris, Albin Michel, coll. « Terres d'Amérique », ‎ 2006
Toute la lumière que nous ne pouvons voir [« All the Light We Cannot See »] (trad. Valérie Malfoy), Paris, Albin Michel, coll. « Terres d'Amérique », ‎ 2015
Recueils de nouvelles :
Le Nom des coquillages [« The Shell Collector »] (trad. Valérie Malfoy), Paris, Albin Michel, coll. « Terres d'Amérique »,‎ 2002, 247 p. (ISBN 2-226-13611-8)2
Le Mur de mémoire [« Memory Wall »] (trad. Valérie Malfoy), Paris, Albin Michel, coll. « Terres d'Amérique », ‎ 2013

Retour en haut